Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE VERSAILLES SULFUREUX : LA CHANSON LIBERTINE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les amis de papy Index du Forum -> Contes, poésies, citations -> Poésies, textes, citations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Moïsette Fondatrice
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2017
Messages: 14 946
Localisation: Sarthe
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 05:43 (2018)    Sujet du message: LE VERSAILLES SULFUREUX : LA CHANSON LIBERTINE. Répondre en citant









 
 
 
Si Louis XIV a décidé de faire construire son immense château à Versailles, ce n’est pas uniquement pour avoir un lieu suffisamment grand pour accueillir tous ses désirs architecturaux. Il s’agissait également d’être en recul de la vie parisienne, afin que les rumeurs liées aux activités sulfureuses de la cour s’ébruitent moins facilement. Un bon nombre d’histoires coquines emplissent les couloirs du château, et parmi elles celle d’une chanson que tous les enfants ont un jour repris en cœur. 
 
Il s’agit de la chanson « Nous n’irons plus aux bois, les lauriers sont coupés ». Un refrain qui n’est pas aussi mignon que ce que l’on pourrait croire. Pour en comprendre le sens, nous devons remonter au moment du grand chantier de construction du château de Versailles. 60 000 hommes (dont les ouvriers et les soldats) s’installent dans les environs, ce qui conduit à une grande vague de prostitution. 
 
 
 
 
 
Face au développement grandissant de la vérole, Louis XIV décide d’établir le délit de prostitution pour faire cesser les passes dans les buissons du parc. Les courtisanes s’installent alors dans des maisons de plaisir, dotées de lauriers sur les façades. On comprend alors bien mieux les lauriers coupés…  
 
 
D’autres suppositions ont été faites quant aux origines de cette chanson : elle pourrait également avoir été écrite par Madame de Pompadour, favorite du roi Louis XV, pour s’offusquer contre la fermeture de ces mêmes maisons closes. Louis XIV avait également dû prendre cette mesure puisque l’épidémie des maladies vénériennes ne cessait pas. Quoi qu’il en soit, cette chanson reste tout de même en lien avec les histoires sulfureuses de celles et ceux qui ont peuplé Versailles  
 
  
 




À mon âge, il faut se moquer de tout, et ne vivre que pour soi. Voltaire


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 05:43 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
chicorée
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2017
Messages: 15 684
Localisation: Région parisienne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 06:42 (2018)    Sujet du message: LE VERSAILLES SULFUREUX : LA CHANSON LIBERTINE. Répondre en citant

qui aurait pu s'imaginer que cette chanson avait une connotation coquine



Revenir en haut
Moïsette Fondatrice
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2017
Messages: 14 946
Localisation: Sarthe
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 10:02 (2018)    Sujet du message: LE VERSAILLES SULFUREUX : LA CHANSON LIBERTINE. Répondre en citant




chicorée a écrit:
qui aurait pu s'imaginer que cette chanson avait une connotation coquine


On la chantait à l'école quand nous étions petites



À mon âge, il faut se moquer de tout, et ne vivre que pour soi. Voltaire


Revenir en haut
Papoose
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2017
Messages: 16 231
Localisation: Pays de Gex
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 13:03 (2018)    Sujet du message: LE VERSAILLES SULFUREUX : LA CHANSON LIBERTINE. Répondre en citant

on chante bien la mère Michel qui a perdu son chat
le petit chaperon rouge est aussi au départ un conte pour adulte et combien d'autres .
il court il court le furet , j'avais toute la liste à une époque

je lisais un truc sur Louis XIV l'autre jour j'avais mis le lien de côté faudra

que je le cherche, outre la petite vérole enfant il a été malade toute sa vie
enfin c'était surtout la façon dont il était soigné






L'écriture est la peinture de la voix.
Voltaire


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:42 (2018)    Sujet du message: LE VERSAILLES SULFUREUX : LA CHANSON LIBERTINE.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les amis de papy Index du Forum -> Contes, poésies, citations -> Poésies, textes, citations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky